Rituels et Art

Rituels et Art

Qu’est ce qu’un rituel ? A qui sert un rituel ? Quel rapport ont les rituels avec l’art ? Y a-t-il des rituels reconnaissables dans la pratique artistique ? Si oui, quels genres de rituels appartiennent à la pratique artistique ?

Quel est le rôle d’un vernissage ou d’une première ? Quels genres de rituels caractérisent la vie sociale ? Peut-on parler de rituels du monde de l’art ?

« Un rituel « est un enchaînement d’activités incluant des gestes, des paroles et des objets, accompli dans un endroit clos et accompli selon un ordre fixe. » Les rituels peuvent être ordonnés par les traditions d’une communauté, y compris une communauté religieuse. Les rituels se caractérisent par le formalisme, le traditionalisme, l’invariabilité, le respect des règles, le symbolisme sacré et par la performance.

Les rituels sont une caractéristique des toutes les sociétés humaines connues. Ils ne comprennent pas seulement les rites de vénération et les sacrements des organisations religieuses et des cultes, mais aussi les rites de passage, les expiations et les rites de purification, les serments d’allégeance, les cérémonies commémoratives, les couronnements et les inaugurations présidentielles, les mariages et les enterrements, les traditions de la rentrée scolaire et les remises de diplômes, les réunions de club, les événements sportifs, les fêtes d’Halloween, les défilés d’anciens combattants, les achats de Noël et plus encore. […] Même des actions banales comme se serrer la main ou se dire bonjour peuvent être qualifiées de rituels. » (source : Wikipedia https://en.wikipedia.org/wiki/Ritual#cite_note-3, date 24/07/16).

« Les gens ont besoin des rituels. Et leurs œuvres artistiques sont aussi figées dans les rituels car, en tant qu’objets sujets à interprétations et à la validité discutable, elles sont exposées aux risques sur le chemin qui les mène de l’atelier [ou du studio de répétition] au public. Les artistes, les médiateurs et les curateurs préviennent ces risques grâce à des imprégnations rituelles qui témoignent du chemin entre l’acte créatif et le jeu d’un vernissage ou des cultes de la célébrité des temps présents. » (Rituale der Kunst, éd. Bilstein, Lynen, Paust, Thurn)

Dans son essai Das rituelle Werk (dans : Rituale der Kunst) Uwe M. Schneede se réfère à l’analyse du rituel faite par le théologien érudit Axel Michaels : « Selon Axel Michaels, il y a des caractéristiques communes parmi toutes les différences régionales, culturelles et historiques.

Voici certaines de ces caractéristiques en particulier :

  1. Le rituel a lieu dans un endroit séparé du monde extérieur, dans une « arène rituelle ».

  2. A l’intérieur de cette arène, c’est le « temps rituel » qui se dévoile, « autre que le temps de la vie de tous les jours ».

  3. L’équipement rituel est caractéristique : les vêtements, les masques, les couvre-chef (l’apparence d’un prêtre).

  4. Les caractéristiques chorégraphiques sont aussi typiques : l’ordre des pas, les actions du corps.

  5. Le principe de structuration est la répétition. »

Artistes parti

Ar de la scène

Yuko Kominami, Dance, Luxemburg

Marie Werthschulte, Performance, Hamburg, Deutschland

Hagen van den Broeck, Performance, Hamburg, Deutschland

Beaux arts

Sneja Dobrosavljevic ,Vidéo, Luxemburg

Nathalie Noé Adam, Dessin, Berlin, Deutschland

Musique

Tom Dockhal, DJ, Luxemburg

Animation

Lisa Busche, Beaux arts, Köln, Deutschland